Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.


J'accepte

Acupuncture et phytotherapie

Retour


VAHE ARZOUMANIAN


  • Diplômé en Médecine de l’Université de Médecine Chinoise de Pékin.
  • Ancien interne des hôpitaux de Pékin.
  • Enseignant à l’école Liang Shen de Médecine Chinoise de Genève.
  • Spécialisé en Acupuncture et phytothérapie.

Qu’est ce que la médecine chinoise ?

La médecine chinoise est pratiquée depuis plusieurs milliers d’années, elle se base sur un système théorique qui lui est propre et sur une compréhension de l’être humain dans son ensemble. En médecine chinoise, tout être vivant est une organisation résultant de la combinaison de matière - le corps matériel ou physique - de nature yīn, et d'énergie - qui anime la matière - de nature yáng. Toute obstruction du mouvement de cette énergie pouvant entrainer des blocages et des maladies. Le thérapeute en médecine chinoise a pour rôle d’identifier et de débloquer ces obstructions. Ce qui permettra au corps de retrouver son état de santé.


Quelles sont les méthodes thérapeutiques utilisées ?


  • L’acupuncture : elle consiste en la stimulation de zones précises de l’épiderme, par de très fines aiguilles.
  • La moxibustion : elle consiste a chauffer des zones du corps avec des bâtonnets d’armoise.
  • La phytothérapie : elle consiste en la combinaison de plantes, qui seront ensuite consommées le plus souvent sous forme de décoctions, ou sous forme de concentrés de plantes à diluer dans de l’eau.
  • La diététique : elle consiste à adapter l’alimentation en fonction d’un diagnostic de médecine chinoise.
  • Le massage traditionnel chinois An Mo : il consiste en des techniques de stimulation ou de manipulation de différentes zones du corps.
  • Le Qi Gong : il consiste en une gymnastique où une part importante est donnée à la respiration.

Quelle est la place de la médecine chinoise dans une société moderne ?

De nos jours, la médecine chinoise est enseignée dans les universités et elle fait l’objet de nombreuses recherches. Elle est pratiquée dans les hôpitaux et elle est la plus répandue après la médecine conventionnelle, avec laquelle elle est souvent combinée pour optimiser les traitements.


Quelles maladies peuvent être traitées par la médecine chinoise ?

La médecine chinoise, traitant le corps dans son ensemble, a un spectre d’action très large. Elle peut donc être utilisée dans certains cas comme thérapie principale et d’en d’autres cas comme thérapie complémentaire.


  • Troubles de la fertilité, aide à la procréation (assistée ou non) H/F.
  • Troubles psychologiques : dépression, anxiété, burn out, stress, trouble bipolaire …
  • Troubles du sommeil : insomnie, hypersomnie, réveils fréquents …
  • Oncologie (traitement conjoint du cancer).
  • Maladies ostéo-articulaires et musculaires : tendinite, tennis elbow, entorse, polyarthrite rhumatoïde, arthrose, sciatique, lombalgie, dorsalgie, cervicalgie, épaule gelé …
  • Maladies neurologiques : syndrome du canal carpien, fibromyalgie …
  • Maladies gynécologiques : troubles du cycle, endométriose, fibromes, syndrome des ovaires polykystiques, syndrome prémenstruel, syndrome de la ménopause …
  • Maladies dermatologiques : acné, eczéma, allergie cutanée, urticaire, zona, psoriasis, vitiligo …
  • Maladies du système digestif : syndrome du colon irritable, maladie de Crohn, colite ulcéreuse, cholecystite, lithiases biliaire, gastrite, reflux gastro-œsophagien. Constipation chronique, diarrhée chronique, aérophagie, flatulences, nausée/vomissements …
  • Maladies du système respiratoire : toux, bronchite/laryngite/pharyngite chronique, asthme, rhume, sinusite chronique, allergies (rhinite allergique saisonnière) …
  • Maladies du système cardio-vasculaire : séquelles d’avc, hypotension et hypertension artérielle, maladie de Raynaud, varices, hémorroïdes …
  • Andrologie : troubles de la fertilité, impuissance, éjaculation précoce, hyperplasie bénigne de la prostate …
  • Maladies du système urinaire : incontinence, énurésie nocturne …
  • Divers : maladie de Lyme, tabagisme, syndrome des jambes sans repos, céphalées, migraines chroniques …